Le caviar d’aubergines version piquant-grenade

Dehors, nous sentons les dernières chaleurs d’été et voyons les belles feuilles rouges d’automne. Voilà alors une recette qui rassemble la chaleur ainsi que la couleur ! L’aubergine, qui se trouve cette semaine dans les paniers famille et pour deux, est souvent préparée sous la forme d’un caviar végétarien et non-abusif. Cette semaine, nous vous proposons une version légèrement plus piquante et avec une belle touche de pomme de grenade.

Le caviar est meilleur s’il est préparé la veille. Cela vous permettra de le déguster avec encore plus de plaisir le lendemain, sur un pain grillé.

Caviar d’aubergines version piquant-grenade

2 aubergines
1 pomme grenade
1/2 cuillère à café de paprika
1/2 cuillère à café de piment de Cayenne
1 gousse d’ail*
du jus de citron

Épluchez les aubergines : allumez le four à 200°C. Avec une brochette en métal, piquez la peau de vos aubergines partout, puis percez-les en travers. (La brochette aidera à conduire la chaleur et ainsi faire cuire l’aubergine rapidement). Lorsque la peau des aubergines est complètement froissée et sombre (environ 30-40 minutes), retirez-les du four et mettez-les rapidement dans un sac en plastique. Cela vous permettra de les laisser refroidir tout en permettant à la peau de se détacher.

Pendant que vous attendez sur les aubergines, vous pouvez enlever les arilles de grenade. Pour deux aubergines, vous avez besoin de la moitié des arilles (avec quelques-uns en plus pour la décoration – gardez-les au frigo). L’autre moitié est à grignoter tout de suite. Moment nyam !

Mettez la pulpe des aubergines dans un saladier avec les pépins de grenadine, les piments, la gousse d’ail écrasée* et une cuillère de jus de citron. Avec le mixeur, réduire le tout en purée.

Contrôlez les épices, sachant que leur différents goûts sont très distincts à cette étape. Si vous trouvez que c’est bien trop fort, rajoutez du citron.

Versez dans un bol et posez-le au frigo pendant 24 heures.

Quand vous êtes prêts à servir le caviar, décorer avec les arilles de grenade mises de côté.

Bon appétit!

* Mes excuses ! Dans la première édition de cette recette la gousse d’ail a été oubliée. Effectivement on a besoin d’elle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s