Shakshouka (oeufs pochés à l’israélienne)

Voici un plat que j’étais tout contente d’enfin pouvoir goûter « en vrai » lors de notre voyage en Israël. J’en avais entendu parler, et j’avais même tenté des versions faites maison, mais je peux vous dire que c’est encore autre chose d’en goûter au déjeuner sur la terrasse d’un petit hôtel à Tel Aviv, avec juste une route bruyante qui vous sépare de la plage et de la mer Méditerranée.

Cela dit, il y a certainement autant de versions de shakshouka qu’il y a de grand-mères israéliennes. Tout est donc permis: vous pouvez varier les légumes ou les épices – ajouter de l’ail ou des épinards, varier les épices, ajouter du feta ou même remplacer les tomates par des tomates en boîte de conserve si c’est hors saison. Servez votre shakshouka directement dans la poêle avec du pain pita si c’est pour un brunch, et accompagnez-la d’une salade verte si vous en faites un dîner.

shakshouka

Lire la suite

Publicités

Spaghettis de courgettes crues au pesto de blettes

Les côtes de bettes sont pour moi toujours un casse-tête: est-ce que je veux les cuisiner en entier? Ou alors séparer les côtes des feuilles? Les côtes sont tellement bonnes quand on les gratine au four… mais du coup que faire des feuilles?

Dernièrement je me suis dit que si c’était possible de faire du pesto avec de la roquette ou du chou plume, cela devait aussi être faisable avec les blettes. Et effectivement, après deux test je peux vous dire que oui, cela donne un résultat sympa! Ce pesto se marie bien évidemment bien à des pâtes « normales », ou il pourrait faire des crostinis sublimes, mais pour la recette de cette semaine je l’ai combiné à un autre légume qui apparaît dans les paniers cette semaine: les courgettes.

IMG_2860

Ce ce plat est du coup très léger, finalement pas très différent d’une salade. Quand on n’est pas au régime c’est donc une bonne idée de le servir avec quelque chose d’autre de consistant. Chez nous en l’occurrence c’étaient des steaks tendres et juteux, garnis avec un peu de beurre à l’ail… Mmmh… Mais je vous laisse voir vous-même!

Lire la suite

Bouillon de légumes maison

Coucou! Voici une recette transmise par Margaux, une de nos coopératrices. Merci! Pour moi personnellement cela tombe bien, puisque faire mon bouillon maison était justement un projet culinaire que je voulais tester prochainement. Ce n’est pas encore fait, mais dès que j’aurai un peu de temps je m’y mettrai! Cela a l’air simple et délicieux, n’est-ce pas? Mais je laisse la parole à Margaux:
***

Prenez:

  • des herbes aromatiques
  • 500g de légumes de saison assez forts (selon ce que vous aimez: carotte, céleri, poireau, navet, oignon, échalote…)
  • un peu d’huile
  • un petit verre d’eau
  • 150g de sel
  • idéalement 50 ml de vin (blanc), mais j’ai déjà mis du vinaigre de riz… bref, mettez un peu de liquide qui a du goût, si vous en avez sous la main, sinon cela ira sans!
Coupez les légumes en petits bouts et mettez-les dans une casserole ou un wok avec tous les autres ingrédients. Ensuite il faut laisser cuire 30 minutes, le sel va déshydrater les légumes.
Quand le mélange commence à être sec, vous mixez, et vous refaites cuire à feu très doux environ 15 minutes: le sel va se cristalliser un peu. Le résultat obtenu sera une pâte assez solide. Elle aura la couleur des légumes que vous y avez mis ! Quand vous avez une pâte assez sèche, vous la mettez dans un pot au frigo, et elle se conserve plusieurs mois.

Poireaux vinaigrette ciboulette

Voici une idée de recette pour ceux d’entre vous qui chercheraient à préparer quelque chose de simple – mais également classique et bon – avec vos poireaux. Je n’avais encore jamais auparavant préparé cette entrée typique de la cuisine française, et je dois dire que j’étais surprise en bien. J’en ai mangé ma première portion tiède après avoir pris des photos, ma deuxième portion toute à l’heure, froide, pour me motiver à taper la recette, et je dévore ma troisième portion maintenant, en pleine après-midi et devant l’ordinateur, parce que c’est juste trop bon pour que je m’arrête!

Cela dit, mes assiettes étaient progressivement moins belles. En effet, pour ce plat – et tout particulièrement si comme moi vous utilisez les poireaux entiers – cela vaut le coup de bien réfléchir à comment vous disposez les légumes sur l’assiette, puis d’y mettre juste un peu de sauce et de servir le reste à côté. D’ailleurs, comme garniture, je pourrais assez bien m’imaginer des œufs pochés, des lardons ou alors des câpres. A vous de voir!

IMG_2340

Lire la suite

Smoothie épinards-pomme-kiwi

Cette semaine, j’ai pour vous une manière facile de booster votre consommation de légumes et fruits, et ceci déjà au petit déjeuner: un smoothie! Celui-ci est de couleur bien « chlorophyllée » grâce à la quantité généreuse d’épinards que j’ai utilisée. La combinaison avec les kiwis était donc évidente en termes de couleur. Le reste des ingrédients découle cependant tout simplement des ingrédients que j’avais à disposition. Si vous avez envie de faire un smoothie 100% local, prenez du lait de vache à la place du lait de coco et remplacez la banane par un peu de miel pour garder un petit goût sucré.

IMG_2212

Lire la suite

Soupe au poulet, légumes et coriandre

Voici une recette pour une soupe que nous avons dégustée hier. Elle a un aspect plutôt ordinaire, peu prétentieux, et elle cache bien le fait que son goût est assez intense grâce à l’ail et à la coriandre fraîche. Et si en cette fin d’hiver vous souffrez encore d’un rhume, peut-être que ce sera cette soupe avec tous ces ingrédients sains qui vous aidera à retrouver votre énergie?

Je l’ai préparée de manière très « slow food », c’est à dire en faisant d’abord un bouillon de poule. Et j’ai laissé à cette petite poule le temps de cuire douuuuuucement et longtemps pour que la soupe soit bien nourrissante. Si cependant vous n’avez pas envie d’y passer la journée, prenez du bouillon de poulet tout prêt et remplacez le poulet entier par de l’émincé que vous cuisez en même temps que les légumes.

img_2170

Lire la suite

Panna cotta de céleri à la raisinée

Je avoue que le céleri, c’est un des légumes que je prépare quasi toujours de manière assez banale: soit en salade, soit il finit mélangé à d’autres légumes en soupe ou encore rôti au four. Mais aujourd’hui j’avais envie de sortir de ma zone de confort pour en faire le point focal d’un dessert: la panna cotta!

img_2159

En termes de recettes, j’ai trouvé plein de versions salées avec légumes racine mais pas vraiment des versions sucrées, donc j’ai été obligée à un peu improviser… mais je suis contente du résultat ! Est-ce qu’on arrive à se rendre compte qu’il y a du céleri? Il me semble que non, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de tester cela sur des non initiés. Cependant la texture est un peu différente d’une panna cotta pure.

Maintenant que j’ai une idée d’un ratio d’ingrédients qui fonctionne, j’aimerais bien une fois essayer remplacer le céleri-rave par d’autres légumes (panais? carottes? betterave?), prendre du lait de coco au lieu de la crème, ou alors justement en faire une version salée. La recette ci-bas contient de la gélatine, mais pour les végétariens parmi vous je pense qu’une version avec agar-agar doit être possible.

Lire la suite

Soupe aux betteraves jaunes

Ce week-end j’ai pour vous une délicieuse soupe de betteraves jaunes. J’aime beaucoup ce légume: le goût de la betterave en version un peu plus délicate, et surtout on n’a pas les doigts rouges après l’avoir préparé! Cette soupe, inspirée mais pas mal adaptée de cette recette, contient un peu de gingembre et de citron qui aident à sortir ce légume de garde de son isolation et qui annoncent déjà un peu le printemps. Contrairement à la recette originale, j’ai ajouté le jus de citron uniquement au mélange de chou placé au centre de l’assiette. Nous avons bien aimé le contraste de ce chou citronné avec le goût un peu terreux de la soupe.

img_2144 Lire la suite

Roulés de topinambours au lard

Des topinambours dans le panier, cela fait longtemps que j’attends ce moment. Vous savez, les topinambours et moi, cela n’a pas toujours été une histoire d’amour. Ces plantes à tubercules de la famille des tournesols poussaient comme des mauvaises herbes dans le petit potager de mes parents, et leur goût assez prononcé était apparemment trop pour mes papilles gustatives d’enfant.

img_2110

Depuis, j’ai eu plein d’occasions d’en cuisiner et d’en manger, j’y ai pris goût et j’ai découvert tout une série de manières de les préparer, notamment dans les archives de ce blog en fait!  Et que cela soit en soupe, en purée, cuit à la vapeur ou grillé, pur ou avec d’autres légumes, le goût assez distinctif des topinambours est devenu que j’aime carrément beaucoup.

Mais je dois dire que cela m’a fait « tilt » quand j’ai eu l’idée d’entourer ce légume de lard. C’est hyper facile, et c’est tellement bon! Et s’il y a à votre table des personnes, petites ou grandes, avec une réticence à manger des topinambours, peut-être que ces roulés de topinambour servis sur une petite salade les fera changer d’avis?

Lire la suite

Caviar de betterave et blinis au sarrasin

En ce début de saison de fêtes, j’ai testé pour vous une recette à la fois simple en termes d’ingrédients et de préparation, et à la fois adaptée à plein de situations… Il vous faut un plat sans gluten pour un repas canadien? Une entrée végétarienne pour un repas chez grand-maman? Un petit quelque chose d’extravagant pour un brunch au Champagne avec votre chéri(e)? Ce caviar de betterave accompagné de blinis au sarrasin pourrait être la réponse… Mais c’est aussi très bon comme souper d’une journée ordinaire, pas besoin d’excuses pour le déguster!

J’ai d’abord trouvé une recette pour les betteraves, puis il m’en fallait encore une pour les blinis. Je me disais qu’il fallait que j’utilise la recette de blini de mon nouveau livre de cuisine ukrainienne (histoire d’en justifier l’achat, vous comprenez!) mais je ne m’attendais pas à ce que j’allais trouver: il n’en avait pas une, mais 26! Vingt-six recettes de blinis, dont dix avec du sarrasin, 11 avec de la levure, 19 avec des œufs…  Et en plus chacune faisait des quantités extraordinaires… Bref, j’en ai choisi une qui me semblait bien et j’ai tout de suite divisé les ingrédients par quatre, ouf! C’est bien assez! Elle a un ratio de 1:2 de sarrasin:autre farine, donc le goût de sarrasin n’est pas très fort. Ce qui est probablement un avantage si vous les servez à des personnes avec des papilles gustatives sensibles, mais si vous êtes des grands amateurs de sarrasin vous pouvez aussi inverser les proportions des farines.

img_1982

Lire la suite