Tarte aux topinambours et aux olives

P1030319Bonjour à toutes et à tous,

Comme première recette sur le blog p2r, je vous propose mon adaptation d’une recette italienne que j’ai eu l’occasion de manger à plusieurs reprises le samedi à midi sur le marché de Testaccio à Rome: la tarte aux artichauts et olives taggiasche!

Le goût d’artichauts des topinambours remplace très bien celui du légume original. Pour les olives, les taggiasche étant assez difficiles à trouver, j’ai utilisé des kalamata (l’important c’est d’utiliser des olives noires et pas vertes).

Lire la suite

Publicités

Roulés de topinambours au lard

Des topinambours dans le panier, cela fait longtemps que j’attends ce moment. Vous savez, les topinambours et moi, cela n’a pas toujours été une histoire d’amour. Ces plantes à tubercules de la famille des tournesols poussaient comme des mauvaises herbes dans le petit potager de mes parents, et leur goût assez prononcé était apparemment trop pour mes papilles gustatives d’enfant.

img_2110

Depuis, j’ai eu plein d’occasions d’en cuisiner et d’en manger, j’y ai pris goût et j’ai découvert tout une série de manières de les préparer, notamment dans les archives de ce blog en fait!  Et que cela soit en soupe, en purée, cuit à la vapeur ou grillé, pur ou avec d’autres légumes, le goût assez distinctif des topinambours est devenu que j’aime carrément beaucoup.

Mais je dois dire que cela m’a fait « tilt » quand j’ai eu l’idée d’entourer ce légume de lard. C’est hyper facile, et c’est tellement bon! Et s’il y a à votre table des personnes, petites ou grandes, avec une réticence à manger des topinambours, peut-être que ces roulés de topinambour servis sur une petite salade les fera changer d’avis?

Lire la suite

Fournée de tout (côtes de bette, topinambours et patates)

IMG_9531Quand il reste pas mal de légume au frigo il y a le curry de tout ou la fournée de tout! C’est toujours super bon, simple et génial pour les légumes qui ne sont plus aussi croquant qu’on le voudrait quand on a pas pu les préparer rapidement. Cette semaine, il me restait des côtes de bettes, des topinambours et des patates, je les ai coupés, mélangés et mis au four et le dîner était prêt!

Lire la suite

Soufflé aux topinambours

Je me suis bien amusée en préparant cette recette (…et oui c’est du Ottolenghi encore). La combinaison topinambour, fromage de chèvre, citron et piment est vraiment délicieuse, et je vous la conseille vivement. En revanche, je n’ai pas osée mettre une photo pour ne pas vous décourager, car j’avoue devoir encore apprendre le secret pour bien fair gonfler les soufflés. Or, le secret du dégonflement je le connais assez bien !

 

Bonne dégustation et bonne fin de semaine à vous tous.

Lire la suite

Soupe d’épinards à l’ail de ours et aux topinambours

photo-7L’ail des ours est à l’honneur à nouveau cette semaine vu qu’il y en a une botte dans les paniers pour deux et les paniers famille. Il y a tellement de recettes pour cuisiner l’ail des ours… en voici une de soupe qui le mélange avec des épinards et des topinambours. Les topinambours donnent un bon goût d’artichaut mais peuvent tout à fait être remplacés par une pomme de terre pour rendre la soupe plus crémeuse! Les topinambours peuvent être assez longs à préparer si on les pèle. Je ne les pèle presque jamais mais les frotte énergiquement avec une petite brosse. Lire la suite

Blinis aux romarin et topinambour, tomme et noix grillées

P2R_blinis_topinambourInspirée par le pain aux topinambours, je voulais partager avec vous cette semaine une autre idée pour les topinambours… des blinis (les petites crêpes russes), servis avec leur petite salade de tomme, noix grillées et roquette. Superbe – et original – pour un brunch de dimanche !

Une tomme aux saveurs prononcées serait aussi parfaite. Sinon, un bon fromage feta se marie très bien avec le gout de topinambour. Lire la suite

Un pain aux topinambours

P2R_pain_tops_02La marchande au stand des légumes bio à Bienne était aussi étonnée que moi. Un pain aux topinambours ? Comme vous, je ne l’aurais pas imaginé.

Bien.. oui ! Un pain aux topinambours, feta et babeurre acidulé, pour être le plus précis. Une recette tirée du livre « Grow, Harvest, Cook » de Meredith Kirton et Mandy Sinclair, publiée dans le Guardian, puis adaptée pour ma cuisine et son four pas trop fiable (c.à.d. complètement alléatoire !). Je l’appele un pain, car une partie du processus demande le petrissage et une autre à faire une tresse… cependant, il n’est pas loin de ce que vous, vous appelez un « cake » (qui est, pour moi, un gateau sucré). Evidemment on pourrait debattre tout ça jusqu’à l’hiver prochain.

Allons-y alors avec un pain, en forme de tresse et avec le plein de saveurs, qui s’adapte bien à l’accompagnement d’une salade, ou encore de quelques tomates sechées avec leur huile. Peut être avec une bonne soupe d’hiver ? Ou tout simplement avec du beurre, à n’importe quel moment. Lire la suite

Une salade aux topinambours, noix et citron

P2R_salade_topinambourDans la série « que faire avec les topinambours ? », voici une salade aux parfums de noix et de citron !

Pour une personne, on prend 4 topinambours, et on multiplie selon le nombre de personnes qu’on souhaite nourrir. On les épluche (à volonté car ce n’est pas absolument nécessaire) et on les cuit à la vapeur, jusqu’à qu’ils deviennent tendres (environ 10 minutes). On peut également cuire les topinambours à l’eau.

Lire la suite

La soupe de topinambours au lait de coco

p2r_topinambour_soupeC’est l’heure des bon/nes coopérateur/rices… l’heure de la réception des topinambours, le grand défi d’un panier de légumes ! Le moment où on se dit: « oui, je sais qu’il faut tout essayer, mais que faire avec les topinambours ?! »

Tout d’abord, saviez-vous que le topinambour, c’est notre petite capsule à nous des journées ensoleillées d’été ? Lors de notre très agréable fête à la ferme, ce dernier mois d’août notre productrice Judith nous a fait visité les jeunes topinambours dans les champs. Le topinambour a besoin du chaud de l’été ainsi que du froid de l’hiver pour bien croître ! Voilà un petit souvenir d’été qui nous amène vers une petite histoire étymologique. Car dès qu’ on voit sa belle fleur, on comprend tout de suite pourquoi en anglais on dit « Jerusalem Artichokes » : le goût d’un artichaut, la présentation d’un tournesol (« Jerusalem » = girasole, car les anglais comprenaient mal les italiens, paraît-il !). Lire la suite