Tarte aux noix, poires et Sapalet.

 

Bonjour et bon appétit!

Dans le panier cette semaine, des noix et des poires, histoire de nous rappeler que l’automne est bien là.

Cela m’a donné envie de réinterpréter une vieille recette qu’une de mes nombreuses belles-sœurs m’avait confiée sous le sceau du secret: la tarte au roquefort, aux poires et aux noix.

A l’origine, donc, la recette se fait avec du roquefort que j’ai remplacé présentement par un bleu bio de brebis du Sapalet (www.sapalet.ch) qui peut être remplacé par un Bleuchâtel ou un Jersey pour ceux qui, comme moi, veulent favoriser les produits de proximité.

A l’origine, toujours, on utilise pour le fonds de tarte de la pâte feuilletée. Mais à moins que vous ayez décroché un diplôme de pâtissier, faire soi- même une pâte feuilletée est une épreuve pire que monter un meuble Ikea. Allergique aux pâtes industrielles qui, même bios, renferment souvent de l’huile de palme, des colorants et autres conservateurs, j’ai opté pour une bonne vieille pâte brisée composée d’un mélange de 100 g de beurre et de beurre clarifié, associés à un mélange de 200 g de farines de blés anciens de Cédric Cheseaux et de sarrasin, plus une bonne pincée de sel. Car, comme le disait ma grand- mère, une tarte c’est avant tout une pâte, et vous devriez pouvoir la manger seule, comme un biscuit, en vous régalant…

Mais là, en l’occurrence, vous allez la garnir, une fois étalée, d’une trentaine de cerneaux de noix en petits morceaux, de 250 g de bleu également en petits morceaux, de 4 poires non épluchées coupées en petites tranches, le tout recouvert d’un appareil composé de 4 œufs battus avec 200 g de crème fraîche. Sel et poivre à volonté

40 Minutes au four à 180 degrés et le tour est joué.

PS 1:  si vous voulez une version plus légère et moins animale vous pouvez remplacer les beurres par une huile d’olive ou de coco et la crème par du tofu soyeux.

PS 2: un truc que j’ai découvert récemment pour étaler vos pâtes à tarte sans vous retrouver avec un puzzle 40 pièces à assembler sur votre plaque à gâteau. Le rond de tissu imprégné de cire d’abeille de http://www.eco-tsapi.ch. Vous étalez votre pâte dessus et retournez le tsapi sur la plaque à gâteau exactement aux bonnes dimensions. Et ensuite, le même tsapi remplace l’affreux aluminium pour couvrir le reste de tarte. Même si, en général, il n’en reste pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s